SECRETS INTERDITS

Bienvenue sur mon blog

LA DOUCHE

 

 

Le soleil se couche à l‘horizon.

La lune se lève.

Nous sommes en terrasse sur le port de Cassis, côte à côte.

Nos regards se croisent intimidés

Une brise légère souffle, qui s’engouffre dans ton décolté, tu sens le vent sur tes jambes et un instant tu as cru que cela été ma main.

Tu remarque que ton décolté ne me laisse pas indifférent, mais aussi que je me hasarde à jeter un œil discret vers ton bas ventre.

Tu me regarde dans les yeux.

Tu prends ma main, la caresse , puis la diriges vers tes cuisses.

Tu me sens hésitant, dans ma voix, dans mes gestes.

Ma main se contente de caresser ta jambe, d’abord sur la robe, puis ma mains cherche à rencontrer ta peau.

Doucement, tu écartes un peu les cuisses.

Mes caresses te semble interminables.

Tout ton corps frisonne.

Ma main arrive enfin à ton entre-jambes.

Je découvre que tu ne portes rien.

Je devine que tu es remplie de désir au contact de ton humidité.

Tu te demandes où cela va nous mener, au fur et à mesure que j’écarte tes lèvres, que mes doigts frôlent ton mont de Vénus et ton petit abricot.

Tu as de plus en plus de mal à contrôler ton excitation.

Le désir t’envahie à chaque instant plus encore.

Ta poitrine se raidie, tes tétons raidissent au fur et à mesure que la brise légère se fait ressentir.

Sans un mot, nous nous levons, rejoignons la voiture main dans la main.

Tout en conduisant, je me montre bien plus entreprenant, hésitant pas à pénétrer ton intimité.

Sous le plaisir que cela te donne, tu fermes les yeux, te mordilles les lèvres, cherche la position idéale pour t’offrir au plus profond.

Nous sommes arrivés à destination.

La porte passée, tu me demandes ce que je veux boire.

Tu reviens avec nos verres, en voilant me donner le mien, tes mains frôlent les miennes.

Une émotion nous traverse, nos mains lâchent nos verres et leur contenu se déverse sur nous.

Nous sommes trempés ; nous nous regardons ; éclatons de rire.

Et là, naturellement, nous nous nous embrassons pour la première fois.

D’abord tendrement, puis passionnément.

Le désir monte rapidement en nous.

Seulement nos corps sont trempés et pas que de désir.

Les alcools déversés plus tôt, font un mauvais effet sur nous.

Tout en continuant à nous embrasser, nous nous dirigeons tant bien que mal en direction de la douche, en nous déshabilitant, au fur et à mesure que nos baisers découvrent nos corps.

Nous arrivons enfin à destination.

S’embrasser sous le contact de l’eau ; te caresser , se faire caresser alors que l’eau ruisselle sur nos corps remplis de désirs, nous procurent des émotions intenses.

Le jet d’eau orienté à bon escient, au meilleur endroit de ton intimité, te donne des frissons inimaginables.

Je m’attarde sur tes seins ensuite.

Prends les choses en main.

Puis en bouche.

Caresse d’une main tes fesses.

L’autre la glisse, lentement, vers ton entre-jambes.

Remonte ma bouche vers ton cou.

Pendant que l’une de mes mains s’attarde sur les lèvres de ton intimité, mes doigts caressent ton petit abricot et l’autre main tes fesses.

Puis, j’introduis délicatement, dans ta grotte de jade, des doigts experts en exploration.

Tu gémis.

Nos bouches se rapprochent, nos lèvres se frôlent, nos langues se mélangent.

Mes doigts se font de plus en plus présents au fond de toi.

Ma main libre caresse de bas en haut le rein et sa chute.

Ma bouche effleure ta peau, descend lentement, du front au bas ventre, en parcourant des lignes sinueuses.

Ma main baladeuse caresse délicatement ton petit œillet.

Mes doigts explorateurs se font plus pressant.

Nos corps commencent à bouillir.

Ma bouche termine sa lente descente et arrive enfin à l’entrée de la grotte de jade, et s’attarde à en déguster le fruit.

Ma langue s’active.

Je sens tes mains se poser sur ma tête.

Tu me caresses les cheveux.

Tu te cambres en arrière et tu susurres des mots de plaisir.

Alors je continue

Mes doigts explorateur n’en finissent pas d’explorer.

Ma langue frétillante de savourer ton abricot.

Mon doigt malicieux de caresser et s’introduire légèrement dans ton petit œillet.

J’ai pris possession de toi par tes deux intimités.

Tu débordes de plaisir.

Tu es au bord de l’explosion.

Tu me fais comprendre de me relever.

Alors que je remonte en faisant glisser ma peau sous ton corps, toi tu descends de la même façon.

Tu arrives à mon intimité.

Tu prend en main mon pic de jade.

Le caresse.

Mes mains effleurent ta nuque, tes cheveux, ton visage.

Accroupies, tu mets tes cheveux en arrière, pour dégager ta bouche.

Ta langue joue avec mon pic, monte et descend sur tout son long.

Tes mains continuent à me caresser le bas ventre.

Tu sens le désir monter en moi.

L’eau ruisselle sur nos corps.

Tu remontes ta bouche, pour le prendre résolument en bouche et t’activer.

Tu le sens gonfler en toi, au fur et à mesure que l’intensité du désir me gagne.

Tu continues à me caresser.

Tu ressens que je suis au bord de l’explosion.

Tu sens mes mains se crisper sur ta tête.

Tu te relève, lentement, en m’embrassant sur tout le corps.

Nos bouches s’emploient à se découvrir.

Puis, tu me tournes le dos, te colles à moi.

Me caresses tan bien que mal mon dos.

Moi je te caresse d’une main tes seins.

De l’autre ton bas ventre.

On essaye maladroitement de continuer à s’embrasser.

Puis tu te cambres, en avant, écartes tes jambes.

Mon pic tendu par le plaisir, et gonflé de plaisir, prend possession de ton intimité et malicieusement prend malin plaisir à en visiter les lieux, pendant que d’une main, je continue à caresser les tâtons de ta poitrine, qui sont tendu aux maximums et de l’autre masse délicatement ton œillet.

Après plus minutes de va et vient incessant en toi, tu te redresses un peu plus et m’offres en perspective ton petit œillet qui est chaud comme la braise.

Pendant que je prends délicatement possession de lui, je sens une de tes mains qui vient me rejoindre sur ton petit abricot.

Je te l’abandonne bien volontiers, pour pouvoir m’occuper de me mains exclusivement de ta poitrine.

Ma bouche effleure tout ton dos, pendant que j’active possession de ton petit orifice.

Tu es sur le point d’exploser.

Moi aussi.

Alors violemment, tu te dégages de mon emprise.

Te retournes.

Me plaques contre le mur.

Descends toute excité vers mon pic de jade.

Te reprends en bouche de manière très active.

D’une main te caresses la poitrine.

De l’autre ton petit abricot.

Je n’en peux plus.

La pression de tes lèvre, ton regard coquin malicieux, les mouvements de ta langue me font rugir de plaisir.

Puis après un dernier effort de retenu, je m’abandonne en toi, au plus profond de ta gorges.

Tu continues à t’occuper de mon pic de jade goulument, à me caresser, pour en extraire tout le potentiel.

Puis, te redresse.

Nous nous embrassons.

Nous nous caressons.

Finissons notre toilette en caresses.

Et allons nous étendre sur un lit, pour finir de nous caresser tendrement.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

xcreme |
todosex |
paoloplus |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | minijupe
| claandtoys
| Sexy Story